J0, point de non retour

Publié le par Mamzelle Snouc

Depuis ce matin, j'ai quitté mon poste de principale, et je retourne à mon poste de mouche, de poollette, de volante, bref, je retourne à l'équipe de suppléance. Ma position devenait intenable au sein de mon équipe, en partie parce que je n'estimais plus assez ma supérieure pour la respecter, et c'est embêtant, en partie aussi parce que mon projet personnel a évolué et que j'ai besoin de plus de temps à moi.

Alors, désormais, je travaille en 12h, 12 jours par mois, et je me rejouis de retrouver mes anciennes collègues. 

Cela me permettra aussi de me trouver une petite maison à moi toute seule, d'écrire plus et de regénérer un corps épuisé par le stress.

Je ne croyais pas être aussi résistante, mais finalement, mon corps s'est fait l'interprète de mes envies primales, m'interdisant d'aller retrouver Super Haricot en me bloquant les cervicales. Sinon, je crois bien que la rage qui m'étouffait m'aurait transformée en Snouc l'éventrateuse sur sa personne. 

Je repars pleine d'envie et de projets.
Vivement lundi prochain.

Commenter cet article