Silver bladder

Publié le par Mamzelle Snouc

En obtenant son diplôme, on n'imagine pas à quel point notre profession va révolutionner notre façon de vivre et de voir le monde.

Pendant mes études, j'ai commencé par accuser tout mon entourage d'être atteint de toutes les pathologies possibles et imaginables, spécialement les psychiatriques. Ensuite, ce furent les auto-diagnostics, qui me menèrent de la dysenterie au cancer du larynx.

Plus tard, je me suis retrouvée à zieuter les avant-bras en me léchant les babines, et à me retenir à toucher le rebondi de veines qui me narguaient. En vacances, je reconnais les personnes porteuses de prothèses capillaires et dentaires, les addicts de toutes sortes, et les fragiles de l'égo.

Les discussions entre professionnels ne sont pas ragoûtantes, j'ai déjà abordé ce sujet, mais le spécifique est qu'on peut en parler en n'importe quelle situation, à table en famille, pendant le jogging, au musée ou sur un blog ;-9


Pour bien travailler, il faut :

- de bonnes chaussures de course, qui épargnent votre dos et vos orteils de graves blessures dûes à la marche forcée.

- une tenue confortable, qui ne scie pas les articulations ou la respiration, ou qui ne vous descend pas aux genoux dès que vous montez un escalier.

- investir dans l'éducation et l'information. Prendre trois minutes pour expliquer ce qu'est une chimio me permet de rester tranquille et d'éviter environ 10 sonnettes, soit 250 pas.

- s'obliger à faire des pauses pipi, au moins deux fois par jour. C'est toujours quand ça devient pressant que le téléphone sonne, que la 2 vomit, que la pharmacie nous incendie, que la collègue veut une pause clope...Niet. Silver Bladder (vessie en argent), ça n'a qu'un temps. Lorsqu'on se rend compte qu'on a pas uriné pendant plus de 12h, c'est déjà trop tard, on a une méga vessie capacité 1L, et on encourt des ... fuites urinaires, et oui, même à 30 ans.

- prendre le temps de s'arrêter. Pour déjeuner, pour souffler, pour respirer. Ne pas se mettre un chronomètre dans la tête. L'antibio de 14h peut être fait à 14h05. Le pansement peut être fait après le déjeuner. On peut programmer un entretien familial, afin d'éviter de le faire dans le couloir, au pied levé.

- travailler en équipe. C'est bête à dire, mais je considère que c'est le fondement de notre profession. On ne travaille pas tout seul. Il y a les médecins, aides soignantes, cadre, assistante sociale, orthophoniste, psychologue, kiné, dièt'... Refuser de demander conseil, ou de déléguer à une collègue quand on n'a plus le temps ou que notre service est terminé, c'est nier cette dimension humaine qui fait tout le charme du métier. On travaille en réseau, on n'imaginerait pas un footballeur marquer tous les buts seul face à 11 adversaires.

- travailler pour le bien du patient, et non pour ce qu'on croit être son bien. C'est sans doute le deuil le plus délicat à faire lorsqu'on est soignant. Eviter de stigmatiser un patient, de penser pour lui, au lieu de l'écouter et de mettre en place des actions pour dynamiser sa prise en charge.

 
Et puis, on croit que la "carapace" est la plus dure à acquérir, que c'est la condition siné qua non pour travailler au milieu de la misère et de la souffrance.

Je crois que c'est plutôt de s'en débarrasser qui est un vrai challenge. Même si j'oublie volontairement de mentionner ma profession à mes voisins pour éviter les appels du dimanche soir pour une piqûre oubliée, je reste infirmière jusqu'au bout des ongles, première pour les missions de secourisme improvisées, sur le pont pour les conseils de vugarisation médicale, prête pour l'escorte de la femme enceinte...

Cela reste un apprentissage de tous les jours de me défaire de cette identité et d'être moi, tout simplement.

Commenter cet article

yann 26/07/2009 21:37

En plus ce métier moi m'a gâché pas mal de films au ciné... Dés qu'ils sont dans une chambre, quoi qu'il se passe, hop mon premier regard est pour la perf!!! (est elle vide? , pleine?, en cours?) Et si elle est vide ça me chiffonne et je rate la moitié de la scène :(((

Nan, vraiment c'est pas facile tous les jours ;)

a+

yann

Mamzelle Snouc 27/07/2009 21:45


Bien vrai ça !
En plus, ils mettent des gants pour tout et n'importe quoi, en 2 secs, leurs antibios agissent en 10 minutes et les médecins nettoient les bassins...le rêve.