De la relation à la Santé 2

Publié le par Mamzelle Snouc

Penchons nous sur l'hôpital un bref instant.

Ce n'est pas le plus bel endroit du monde, il symbolise à la fois l'espoir et la maladie, la naissance et la mort, la guérison et la dégradation progressive de toute autonomie en fin de vie.

Comme dans tout groupe humain, il y a

les phobiques S'il vous plaît, je veux rentrer chez moi très vite, y a trop de maladies mosocominales ici.

 les aficionados Bonjour Docteur, vous avez changé d'après-rasage ? ,

 les pressés Je pars dès que la cicatrice est recousue,

les obsédés Non, c'était juste une poussière sur votre bras. C'est vrai que vous portez pas de culotte ?

les exigeants Comment ça, je n'ai pas la vue sur la tour Eiffel ! ,

les acariâtres Vous êtes à mon service, c'est moi qui paye votre salaire avec ma sécu !(un des rares moments où on se retient de rétorquer que nous, on paye sa retraite.),

les pathétiques Vous comprenez, j'ai une échaaaaaarde dans le doigt, et ça fait horrrrrriblement mal ! ,

les sonneurs obsessionnels Ouvrez-moi la fenêtre, changez l'eau de ma carafe, fermez moi la porte, mais enfin, il est 8h20, on n'a pas encore refait mon lit ! ,

les trop mignons J'ai pris ma douche et fait mon lit. Oh, j'avais un peu mal tout à l'heure, mais je n'ai pas osé sonner, vous aviez l'air très occupée, mais maintenant je vais me sentir .......maaaaaaaal...
Et ce sont  ceux-là qui vont nous faire une hémorragie à bas bruit pendant qu'on se sera évertuées à calmer tous les autres.


Trêve de plaisanterie, on vous soignera tous autant que vous êtes, beaux, moches, grands, aveugles, pauvres, puant le trottoir ou la cocotte, mais s'il vous plaît, ne prenez pas le personnel pour votre esclave !

Publié dans Santé - public !

Commenter cet article