Le pourquoi du comment

Publié le par Mamzelle Snouc

A 13 ans, j'étais hyperactive : depuis la 6°, je pratiquais deux langues vivantes dans un collège bien côté dans la belle ville de X. L'année de la 4° fut le début d'une très longue course : l'avènement de tout l'espoir social et familial que l'on met sur les frêles épaules des "bons" éléments étant bien sûr la distinction par de hautes études, des postes enviés dans des administrations réputées. Alors, en plus des cours 6 jours par semaine, environ 36h de présence au collège car 2 langues en sus des deux premières, + le conservatoire pour l'éducation musicale + le scoutisme et deux ou trois activités spi pour éduquer mon âme et mon esprit (pas le pire, contrairement à ce que vous pensez) + un petit job 2 à 4h par jour pour acquérir une indépendance financière que ma famille ne pouvait ni ne voulait m'offrir + quelques heures volées à la nuit pour assouvir mon péché mignon (lire quand tout le monde dort) = mélangez tout ça, rajoutez un soupçon de suspense et de pression en période d'exam, quelques  zestes d'humiliation à l'entrée au lycée et des crises familiales et vous obtenez une jeune adulte sérieuse mais déjà un peu complexe. Zut de flûte !

Cela explique en partie pourquoi je suis si snouc !

Publié dans snouc-ittude

Commenter cet article